Pas de sucre? Faux!

Le diabète ne modifie pas les besoins en sucre de l’organisme : le « sucre »1 est le carburant (= source d’énergie) immédiatement utilisable par l’organisme, notamment par les muscles et le cerveau. La majeure partie de l’énergie utilisée quotidiennement est apportée par le sucre consommé durant la journée. Ainsi, l’alimentation constitue un des piliers du traitement du diabète, au même titre que l’activité physique et que le traitement médicamenteux. Les recommandations doivent préserver votre plaisir de manger, en conservant au mieux vos habitudes de vie et en s’adaptant à votre activité professionnelle ainsi qu’à vos loisirs.

 

Diabète = régime ?

On ne parle pas de “régime” mais d’une alimentation équilibrée et variée dans laquelle aucun aliment n’est interdit. Un repas a moins d’effet sur la glycémie (taux de sucre dans le sang) lorsqu’il est équilibré, c’est-à-dire qu’il contient un équivalent protéique (produits laitiers, fromage, poisson, oeufs, viande, etc.), des légumes et des féculents. Il n’y a aucun d’interdit, y compris pour les desserts sucrés. Une petite quantité de sucre, si elle est prise au cours d’un repas équilibré, influence peu la glycémie. Les fruits et les légumes sont autorisés, y compris la banane et le raisin, pour autant que les quantités à consommer soient discutées et définies avec le médecin ou le diététicien.

1 Les termes « sucre », « hydrates de carbone » ou « glucides » ont la même signification.

 

Plus d’information dans la fiche pratique “Diabète et alimentation”.