Le diabète de type 2 était autrefois connu sous le nom de diabète non insulino-dépendant ou diabète de la personne âgée. Cette forme de diabète débute en règle générale après l’âge de 40 ans. Elle est aussi diagnostiquée de plus en plus souvent chez des personnes de moins de 40 ans en surpoids.

Le diabète de type 2 concerne plus de 90% des cas de diabète dans la population. Il est fortement lié au surpoids et à la sédentarité. Ces facteurs de risque sont en augmentation dans la population, ce qui explique qu’il y a de plus en plus de personnes diabétiques. Environ 5% des adultes d’âge moyen et 10 à 20% des adultes plus âgés souffrent de diabète.

Le corps utilise le sucre comme énergie. Pour cela, l’insuline est nécessaire. Elle permet le passage du sucre dans les cellules. Le diabète apparaît lorsque le corps n’est plus capable de produire de l’insuline en quantité suffisante ou que l’insuline produite ne fait pas bien son travail. Une partie sucre n’est plus absorbée par les cellules et reste dans le sang. Sa quantité augmente et provoque des problèmes à la longue.

On parle de maladie silencieuse car le diabète ne présente souvent aucun symptôme pendant des années. Il est important de faire un dépistage du diabète dès l’age de 40 ans. Le risque est particulièrement accru si vous présentez des facteurs de risques:

  • surpoids
  • manque d’activité physique
  • tabac
  • diabète dans la famille (parenté proche)
  • avoir eu un diabète gestationnel

Le traitement du diabète de type 2:

 

Un diabétique sur trois ignore qu’il est malade

⇒ Pour évaluer votre risque, faites le test !